Mercure en Poissons, l’imagination au pouvoir!

             

Le Mercure en Poissons est une personne sensible, chaleureuse, douce et agréable. C’est le prototype du charmeur, du romantique, de l’artiste aux capacités d’imagination supérieures à la normale.

Ce sont des confidents aux oreilles attentives. Toujours prêts à aider. Ils ont une empathie naturelle, une grande réceptivité et de ce fait ils absorbent les sentiments des autres. Cela peut les rendre influençables ou impressionnables. Poussée à l’extrême, cette grande réceptivité leur donne des dons de médiumnité.

Ils ont souvent une communication difficile à décrypter car on a du mal à suivre leur mental complexe et mystérieux, et on ne voit pas toujours où ils veulent en venir. Cela peut créer des malentendus mais le Mercure en Poissons est un être conciliant et accommodant qui fuit toute confrontation.

Ils peuvent avoir un aspect artiste, perché avec de hauts idéaux ou une foi mystique. Ils sont ouverts d’esprit mais ont du mal à faire le tri, à prendre des décisions. Leur flexibilité mentale leur donne de bonnes capacités d’adaptation. Leur intuition, leur ressenti les guide plus que la raison (au contraire de la Vierge). Aussi, ils ont la réputation d’être peu fiables, de manquer de précision.

Ils aiment la solitude pour se retirer dans leur monde intérieur. Ce sont des créatifs inspirés qui manquent de sens pratique.

Enfant, le Mercure en Poissons observe, il s’imprègne de l’ambiance et adore se raconter des histoires merveilleuses. Il vit dans son imagination, dans ses rêves. Il aime la tranquillité, rendre service et adopte un rythme lent. Il est brouillon, a du mal à être exact, à ranger. Il n’a aucun sens du temps et des distances. Sensible aux émotions, il déteste la brutalité et la vulgarité.

Pour l’aider, vous devrez lui donner le sens du réel en multipliant les liens avec le monde sensible : le faire toucher, sentir, voir… par des jeux sensoriels et développer son attention concrète. Vous devrez aussi l’entraîner à l’action car il est passif : prendre des décisions, ne pas bâcler son travail, se débrouiller seul au lieu de demander aux autres…

Il a une intelligence subjective, il sent la vérité plus qu’il ne la raisonne. Habituez-le à vérifier ses intuitions sur le réel pour éviter qu’il ne divague.

Il a le sens de l’essentiel, il pense l’ensemble avant le détail mais risque de se perdre dans le vague. C’est un esprit plus riche que clair. Aidez-le à exprimer oralement sa pensée. Ayez une éducation ferme et douce : respectez ses besoins de jeux et de rêves et soutenez ses efforts à l’action.

Le travail d’équipe est fait pour lui : sensible à l’ambiance, il s’adapte facilement au groupe. Il ne va pas chercher à imposer sa volonté et aidera volontiers ses camarades. Veillez cependant à ce qu’il n’en profite pas pour en faire le moins possible !

 

Imagination, empathie, désir d’absolu, un monde intérieur d’une richesse insoupçonnée, intuition, douceur, chers Mercures en Poissons n’oubliez pas le contact avec le réel !

Mercure en Bélier alias Buzz l’éclair…

 

Un Mercure en Bélier a une pensée rapide comme l’éclair. Il analyse l’ensemble d’une situation en se basant sur son expérience personnelle ou ses désirs, du coup on a du mal parfois à le suivre. C’est un mental vif, impulsif, qui tranche facilement et qui ne tourne pas des heures autour du pot. Par conséquent, c’est un mental qui ne prend pas le temps de l’analyse, du recul, qui manque de patience.

C’est plutôt un esprit créatif, qui aime les défis, marqué par le dynamisme et l’impulsion pour la nouveauté. Mais il manque de persévérance.

C’est aussi un esprit qui sait se vendre, qui communique sa motivation et sa spontanéité. Un Mercure en Bélier aime les échanges « francs du collier », il déteste l’hypocrisie ou le fait d’être contesté et manque souvent de tact.

Un enfant avec un Mercure en Bélier va avoir des temps d’attention et de concentration courts mais intensifs. Il a besoin de challenges. Il faudra lui apprendre la persévérance, le recul de l’analyse mais ce sera compliqué car il a tendance à se décourager aux premiers insuccès.

Il faudra maintenir son intérêt en éveil, lui apprendre à maintenir ses efforts en lui proposant un but conforme à ses valeurs et en le tenant « par le cœur ».

Car un Mercure en Bélier aime mettre les choses en marche et s’il n’atteint pas rapidement son but, il s’en désintéressera et cherchera à utiliser son énergie à autre chose.

Faites-lui faire ses devoirs au calme, dans une pièce silencieuse, et seul sinon il ne serait que trop tenté à s’intéresser aux devoirs de ses frères et sœurs.

Pour résumer, si votre enfant a un Mercure en Bélier, pour son développement intellectuel, il faudra savoir maintenir son élan sur un sujet central par une certaine diversité dans les détails par exemple. Comme il aime bien le concret, amenez-le à développer sa concentration dans l’abstrait.

Et si vous êtes un adulte, soyez vigilant sur le fait de prendre un peu de recul avant de décider !

Crise de la cinquantaine? Chiron peut vous aider…

La crise de la cinquantaine, vous connaissez ? Chiron (prononcer Kiron) peut vous guérir.

Chiron est un des paramètres que l’on étudie dans les thèmes astrologiques. C’est le guérisseur blessé, il symbolise dans nos vies comment guérir de nos blessures par un rite de passage bienfaisant.

Ce passage peut se faire à tous âges, mais c’est aux environs de 50 ans qu’il se fait le plus souvent. En effet, Chiron dans le ciel, qui est un astéroïde, se retrouve à cet âge exactement là où il était à votre naissance.

Un peu de mythologie tout d’abord nous familiarisera avec ce drôle de personnage, à la vie mouvementée.

Il est né du dieu Saturne déguisé en cheval pour séduire une mortelle qui répondait au nom de Philira. L’affaire commence déjà bizarrement et voilà que notre Chiron nait sous la forme d’un centaure, c’est-à-dire avec une tête d’homme et un corps de cheval. Sa mère, horrifiée de voir ce bébé si laid, l’abandonne. Cette situation aura pour effet de la transformer en …tilleul.

Mais revenons à Chiron. Il sera adopté par Apollon, le dieu Soleil. Son sort devient alors plus favorable, car Apollon et sa sœur Artémis, déesse de la Lune, vont lui enseigner la musique, la médiumnité, l’astrologie, la médecine par les plantes, la botanique et la science des animaux. Il devient un  grand sage connu, qui conseille et guérit les gens au joli son de sa lyre.

Un drame surgit alors dans sa vie, il est blessé gravement au genou par une flèche empoisonnée que lui envoie par erreur son élève Hercule. Il souffre tellement qu’il va demander la mort à Jupiter, lui dieu pourtant immortel. Et sa requête va lui être accordée. En échange, Prométhée va acquérir l’immortalité. Le flambeau est passé, on peut symboliquement mourir, c’est-à-dire lâcher ce qui n’est plus utile pour renaitre. Et voilà comment nait le symbole de la notion de « passage » que nous enseigne notre ami Chiron.

Dans nos thèmes, Chiron, selon l’endroit où il se situe, met en lumière notre problème et la façon de le positiver. Il nous livre une clé qui va nous ouvrir la voie juste pour nous, en  balayant nos peurs et nos faiblesses dans le but de restaurer un équilibre entre le corps et l’esprit.

Il représente également le mal-être éventuel de nos parents au moment de notre naissance. Chiron, le thérapeute nous donnera un nouvel élan pour changer et évoluer de manière apaisée et sereine.

Concrètement, voici brièvement trois exemples :

S’il est situé en Poissons, des difficultés de survie à la naissance donnent le sentiment d’être dans la vie une victime. Mais Chiron nous  montre que l’on peut aussi utiliser positivement cette épreuve pour comprendre et aider les autres et de passer à l’état de victime à l’état d’aidant en gratifiant ces personnes d’un don de soignant.

Enfin, s’il est situé en Bélier, la personne, qui a pu se trouver confrontée à des problèmes de violence ou d’impulsivité, sera elle-même sujette à des colères. Chiron l’aide à sortir de ce processus et peut donner à cette personne le don de soulager les victimes confrontées à ce problème ou d’être un guide grâce à des qualités de leader.

Si Chiron est situé dans le thème astral dans la zone du couple, il enseigne comment résoudre les difficultés relationnelles.

Chiron, le «  passeur », peut refléter de nombreuses autres blessures qui deviennent grâce à lui surmontables, car  elles révèlent en nous  de grandes capacités de guérison.

L’art du Kintsugi

Le Kintsugi (金継ぎ) est un art japonais. Son but est de réparer les céramiques brisées, avec de l’or. L’histoire raconte, qu’au 15e Siècle un Shogun cassa son bol à thé préféré et le renvoya en Chine pour le faire réparer. Mais la réparation opérée avec des agrafes ne convint pas et les artisans japonais furent donc chargés de trouver un autre moyen plus esthétique.

Ils empruntèrent la technique de la laque japonaise à laquelle ils ajoutèrent de l’or. La laque (Urushi en japonais) est à l’origine une sève issue d’un arbre qui pousse au Japon, en Chine et en Corée.

            L’idée avec le Kintsugi n’est plus de réparer simplement l’objet, mais aussi d’accepter les imperfections et de mettre en valeur les fractures.

Il ne sera plus comme avant. Les fractures ne sont pas cachées mais soulignées avec de l’or. La noblesse du matériel utilisé amène aussi une autre idée, c’est que la céramique a acquis quelque chose de plus. Elle est plus belle qu’avant, plus chargée d’histoire.

L’accident a été réparé, dépassé et les lieux des anciennes fractures apparaissent au grand jour, pleinement assumés et valorisés. La pièce peut maintenant continuer sa vie.

Il y a là un processus alchimique. Ce n’est pas un simple rafistolage.

Il est arrivé quelque chose, et il s’agit d’accompagner l’objet vers une autre naissance puisque de toute manière il ne sera plus jamais “comme avant”.

Il sera… autrement, en ayant intégré quelque chose de plus.

Mourir célèbre à 28 ans…(Avicii Rest In Peace)

Le jeune DJ Avicii qui faisait danser la planète a rejoint le clan tristement célèbre des artistes morts prématurément : Jim Morrison, Jimi Hendrix, Janis Joplin, Kurt Cobain, Amy Winehouse pour ne parler que des chanteurs ou musiciens.

Comment l’astrologie explique-t-elle ces morts survenues entre 27 et 28 ans ?

Par le fameux « retour des nœuds ».

En astrologie karmique, l’axe des nœuds lunaires dit axe du dragon détermine notre chemin de vie. Le nœud sud est le réceptacle de dons, de qualités, de peurs, de complexes, de souffrances acquis lors de nos vies précédentes. En nœud sud, on est passif, on ne fait que répéter ce qu’on sait déjà faire : c’est notre zone de confort et de conditionnement.

Le nœud nord en signe et en maison nous impose une nouvelle manière d’être : on va devoir passer d’une personnalité A (notre nœud sud) à une personnalité B (le nœud nord). Si on vit en nœud sud, on va perdre de l’énergie, connaître des échecs à répétition, tomber malade… Au contraire, en nœud nord, on connaît une expansion de notre vie. Sauf que notre nœud nord ne nous fait pas du tout rêver et nous oblige à être actif tout le temps, à adopter de nouveaux comportements, de nouvelles façons de penser… Rien n’est acquis et chaque nouvelle situation de vie nous oblige à nous repositionner : vais-je agir comme je le fais habituellement sans me fatiguer (nœud sud) ou me remettre en question (nœud nord) ?

Entre 27 et 29 ans, on passe à l’âge adulte selon l’astrologie karmique, c’est-à-dire qu’on a fini d’absorber les conditionnements éducatifs, sociaux… c’est donc un moment de crise. Cela correspond à un demi retour des nœuds (le nœud sud passe sur le nœud nord) : si on gâche notre potentiel en étant trop en nœud sud, on perd notre énergie vitale et on n’a plus la force de repartir sur un cycle de 8-10 ans, c’est une mort violente qui arrête net notre trajectoire.

La preuve : quel est l’autre point commun entre tous ces artistes ? Ils avaient tous une addiction à la drogue ou à l’alcool, à savoir comment recharger ses batteries par des substituts artificiels.

En vivant en nœud sud, ils ont perdu leur énergie vitale, la mort les a fauchés en pleine gloire. Le retour des nœuds a lieu tous les 8-10 ans : pour être sûr de continuer votre chemin de vie adoptez le comportement du signe astrologique de votre nœud nord!

Hermès chez les Grecs alias Mercure chez les Romains

Aujourd’hui c’est mercredi, c’est le jour de Mercure, un bon jour donc pour découvrir ce petit dieu…

            D’après le mythe grec, Hermès est un dieu farceur et ludique, un enfant espiègle et insouciant, un sacripant insolent qui raconte des histoires à dormir debout.

Il est éloquent et sait charmer par ses paroles. Ce qui compte n’est pas tant de dire la vérité que de plaire.

C’est le dieu des voleurs et des menteurs, des commerçants et des bergers,  il guide les voyageurs et il est surtout le messager des dieux et l’agent de liaison entre les dieux et les mortels, entre le Ciel et la Terre. Symbole de l’intelligence créatrice, Hermès est devenu un dieu grâce à ses talents, il est peut-être même le plus doué de tous les dieux.

C’est le dernier-né des amours de Zeus avec Maïa, la plus belle des pléïades. C’est un nourrisson précoce, exceptionnellement habile, qui sait déjà parler et marcher quelques heures après sa naissance. Après avoir volé le troupeau sacré de son frère Apollon, il est amené devant Zeus qui est séduit et admiratif devant l’intelligence et l’ingéniosité de son fils. Impertinent, libre, joueur, il agace beaucoup d’immortels sur l’Olympe. Mais si c’était le dieu le plus apprécié des hommes, entre vérité et mensonge, comment interpréter ses véritables intentions ?

            En astrologie, Mercure, c’est la planète qui trouve quoi dire, quoi faire, quoi mettre en place en fonction des situations qui lui sont présentées.

Mercure a une énorme capacité d’adaptation, de réaction et d’assimilation des évènements. Mercure a les valeurs du signe astrologique où il se trouve dans le thème natal : celui-ci lui sert à travestir la réalité de manière à tirer parti des situations.

Autrement dit, Mercure représente le mental, un grand raconteur d’histoires, celui qui travestit la réalité par sa propre interprétation. L’intelligence n’est qu’une projection et il y a bien des manières d’éprouver la réalité du monde. Sans Mercure, l’Homme ne réagirait que de manière instinctive. Cette planète n’invente rien mais ordonne les éléments à sa disposition. A chaque fois qu’on a un problème et qu’on a besoin de réfléchir à une solution, on convoque Mercure qui va chercher une solution suivant le signe astrologique dans lequel il se trouve, du coup, il est très répétitif. Ainsi un Mercure en Terre recherche toujours des solutions concrètes, un Mercure en Air est plus sur la communication que sur la solution, ou alors il imagine toutes les solutions possibles. Un Mercure en Eau sera attentif à son ressenti, le Mercure en Feu voudra résoudre, faire, castagner…

Enfin, la Maison dans laquelle se trouve Mercure sera surévènementielle car on va y ramener tous nos problèmes.

            Du dieu qui symbolise l’intelligence créatrice, l’éloquence et la communication, l’astrologie a fait la planète de l’intellect et du mental.

Donc analyser votre Mercure en signe et en maison revient à rendre visible la façon dont vous voyez le monde, autrement dit vos moyens intellectuels, c’est-à-dire comment vous sélectionnez, rangez, triez et classez les expériences. Mercure symbolise votre fonction « comprendre ».

Vénus en Taureau : Fly me to the moon…

Nous avons toutes et tous entendu ou fredonné la célèbre chanson de Franck Sinatra «Fly Me To The Moon » (Emmène Moi Jusqu’à La Lune), dont vous trouverez la traduction ci-après. Avec l’entrée de la belle Vénus dans le signe du Taureau du 1er avril au 24 avril 2018, ces paroles illustrent bien l’ambiance que cette planète, symbole de l’amour, nous propose d’expérimenter en toute liberté.

Vénus nous parle d’amour, dans notre thème natal, elle décrit notre manière d’aimer et d’être aimé mais pas que, elle donne des indications sur notre rapport au beau, notre sens des valeurs. Dans le signe du Taureau, elle est à son paroxysme… Ici, la belle est de nature voluptueuse, affectueuse, aimante, sensible. Lorsque les sentiments s’installent, c’est de manière calme, fidèle et durable. Notons qu’il peut y avoir une légère tendance à la possessivité et jalousie.

On peut aimer l’autre, s’aimer soi aussi (ça fait pas de mal, c’est pas mal de commencer par là même) mais aussi et particulièrement à cette saison aimer la nature, les fleurs, la matière (les tissus, la décoration), se tourner vers l’art, vers tout ce qui nous élève dans le quotidien.

Profitons de cette période pour laisser libre cours à notre âme contemplative, pour savourer les « nourritures terrestres » que la vie nous offre.
Une  chanson à écouter sans modération : https://youtu.be/mQR0bXO_yI8

 

Emmène-moi jusqu’à la Lune
Laisse-moi jouer parmi les étoiles
Laisse-moi voir à quoi ressemble le printemps
Sur Jupiter et Mars
En d’autres mots, prends ma main
En d’autres mots, embrasse-moi 

Emplis mon coeur d’une chanson
Et laisse-moi chanter éternellement
Tu es tout ce que je désire, 

Tout ce que je respecte et adore
En d’autres mots, s’il te plaît soit sincère
En d’autres mots, je t’aime ! 

Fly me to the moon
Let me play among the stars
Let me see what spring is like
On Jupiter and Mars
In other words, hold my hand
In other words, baby kiss me

Fill my heart with song
And let me sing for ever more
You are all I long for
All I worship and adore
In other words, please be true
In other words, I love you !

Ce que la Nouvelle Lune va changer pour vous

La Nouvelle Lune aura lieu le 16 avril à 1h58.

Tous les 29 jours, le moment de la nouvelle Lune est un moment excellent pour démarrer un projet.  C’est vraiment le jour idéal pour se concentrer sur nos désirs et nos intentions profondes. On peut se poser, faire le calme en nous et nous demander à quoi nous aspirons réellement et ce que nous aimerions changer dans notre vie.

Et c’est particulièrement le cas avec cette première nouvelle lune de l’année astrologique qui est en Bélier, signe du printemps où la nature renaît avec une pulsion de vie énorme. Nous sommes soumis à cette énergie, d’autant qu’Uranus est situé tout près de cette dynamique Lune.

Uranus est une planète qui crée le renouveau, des changements parfois brutaux ou inattendus, et qui fait éclore notre créativité  et notre indépendance. Nous allons être emmenés dans un nouvel élan, un dynamisme, nous allons prendre des initiatives, aller de l’avant vers une prise de conscience de ce qui nous tient à cœur et que nous souhaitons réaliser. Nous sommes aidés par Mercure qui régit notre pensée qui est aussi en Bélier ainsi que Chiron, qui booste notre esprit d’entreprise et nos initiatives. C’est donc le moment de faire le point avec nous même sur ce qui ne nous convient plus dans notre vie et que nous voulons changer.

Selon le thème de chacun, ce vent de nouveauté va toucher tel ou tel domaine. Les personnes qui sont du signe du Bélier et particulièrement les personnes nées vers le 16 avril ou qui ont leur ascendant dans ce signe seront particulièrement dans ce mouvement de grande énergie de transformation, leur vie peut changer dans certains domaines. Une étude individuelle indiquerait lesquels.

Pour les Balances et les Sagittaires, ou les ascendants dans ces signes, il y a peut-être un choix à faire comme rompre une relation qui ne nous convient plus ou vivre une nouvelle rencontre car les passions seront exacerbées avec Vénus reliée à Mars et Pluton. Vous pouvez démarrer une relation affective qui sera intense.

Pour les Vierges, les Cancers et les Poissons, où les personnes qui ont leur ascendant dans ces signes, ce sera dans le domaine du travail que de nouveaux projets peuvent se concrétiser. Mais attention, vous pouvez vous heurter à des difficultés venant de supérieurs ou de personnes qui ont une autorité sur vous.  Vous pourriez avoir à vivre des heurts ou vous confronter à de l’agressivité, donc attention à ne pas vous précipiter, à ne pas vivre dans une agitation qui susciterait de la violence. Mais, osez car le moment est favorable aux remises en question nécessaires.   En effet, Jupiter vous apporte son soutien dans le domaine social, financier et professionnel.

L’influence de transformation se prolongera particulièrement pour les Taureaux qui vont vivre prochainement un grand changement. Ils y réfléchissent pour le moment. Ceux du premier décan le vivront un peu en mai 2018 et surtout à partir de mai 2019, car Uranus rentrera alors dans leur signe.

Pour nous tous, préparons-nous à ce renouveau exaltant et intense.

Bon printemps !

Churchill Combatif? Nœud Nord en Bélier 8!

Plusieurs films sont sortis récemment sur Churchill et la période (seconde guerre mondiale) au cours de laquelle cet homme a pris une toute autre dimension.

A la suite du film “Les Heures sombres”, je me suis demandé ce que révélait son thème, notamment par rapport à son extraordinaire combativité.

Il a son Noeud Nord en Bélier 8. C’est quelqu’un qui doit prendre des risques, sans réflexion, se jeter en avant tête baissée, combattre, c’est quelqu’un qui se révèle dans l’action, dans un challenge impossible.

L’enjeu pour lui est de toucher un profond élan de vie, la spontanéité et l’impulsivité, d’être prêt à tout, à tous les risques, à tous les sacrifices, d’arrêter de tergiverser, d’initier une rupture avec la paralysie ambiante, de réveiller une pulsion de vie, de trouver une forme de jouissance dans le combat, presque une violence de vivre.

Il n’y a plus qu’un face à face avec la notion de vie même et de préservation de celle-ci, en quittant une forme excessive et mortifère de sécurité.

Ce qu’il avait bien compris au niveau politique puisqu’à la suite des accords de Munich il proclame : “Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur, et vous aurez la guerre.” On pourrait dire autrement que le conflit est parfois nécessaire, vital même.

Avec la conjonction à Neptune, dès qu’il touche cette énergie, il devient incroyablement inspirant comme s’il incarnait la combativité à lui tout seul.

Enfin, Churchill nous donne une très belle interprétation de son Noeud Nord en Bélier 8 dans ses discours de 1940, à un moment où l’Angleterre est presque à genoux.

 

Extrait du discours du 13 Mai 1940

 » Je n’ai rien d’autre à offrir que du sang, de la peine, des larmes et de la sueur « .

Nous avons devant nous une épreuve des plus douloureuses. Nous avons devant nous de nombreux et longs mois de combat et de souffrance.

Vous demandez, quelle est notre politique ? Je peux vous dire : c’est d’engager le combat sur terre, sur mer et dans les airs, avec toute la puissance, la force que Dieu peut nous donner ; engager le combat contre une monstrueuse tyrannie, sans égale dans les sombres et désolantes annales du crime. Voilà notre politique.

Vous demandez, quel est notre but ? Je peux répondre en un mot : la victoire, la victoire à tout prix, la victoire en dépit de la terreur, la victoire aussi long et dur que soit le chemin qui nous y mènera ; car sans victoire, il n’y a pas de survie. »

 

Extrait du discours du 4 Juin 1940

Nous irons jusqu’au bout, nous nous battrons en France, nous nous battrons sur les mers et les océans, nous nous battrons avec toujours plus de confiance ainsi qu’une force grandissante dans les airs, nous défendrons notre Île, peu importe ce qu’il en coûtera, nous nous battrons sur les plages, nous nous battrons sur les terrains de débarquement, nous nous battrons dans les champs et dans les rues, nous nous battrons dans les collines ; nous ne nous rendrons jamais