Indécision chronique

Grand soleil par la fenêtre, chouette je l’ouvre, vite je la referme et j’extrais en vitesse la pile de pulls de l’arrière du placard ou je l’avais enterrée.

Un oeil sur les nouvelles mais non, le bébé de Meghan n’est toujours pas là…

Incursion dans la cuisine, mon mug préféré prêt à se lover entre mes doigts, je tends la main vers l’étagère : café bio ou thé vert matcha? J’hésite…

Drôle de Printemps où tout balance et tout attend…

Vous me suivez toujours?

Vous avez vu?

Vous avez lu?

Chaque semaine je pense à vous avec l’horoscope et le numéroscope de ELLE.

ELLE marie gardaire

 

 

Je peaufine, je mâchonne, je cherche à faire ressortir LE bon conseil, rien que pour vous… J’en jette des pages! Si j’écrivais sur papier, je serais à la tête d’une montagne de boulettes et mon chat serait le roi de la descente en slalom 🙂

En tout c’est un plaisir, alors j’espère que pour vous aussi.

436c32dada9aaba435ed990868368aafBISOUS

 

Marie

 

 

De la lenteur…

« Notre époque est obsédée par le désir d’oubli et c’est afin de combler ce désir qu’elle s’adonne au démon de la vitesse. » Milan Kundera, LA LENTEUR.

Cette phrase m’obsède, pour le coup. Je n’arrive pas à être d’accord.

Pour Kundera c’est simple : la lenteur c’est beau, c’est cultivé, c’est le fait des gens d’esprit qui prennent le temps de jouir de tous les plaisirs les plus raffinés… La vitesse, c’est un truc de pauvre, on galope d’un sujet à l’autre parce qu’on passe notre vie à la gagner. La version ascétique du prolétaire en somme…

Sauf que la lenteur c’est quand même assez gluant : qui aime attendre dans les bouchons, attendre à la boulangerie, attendre que son bout de chou passe de Tchoupi à Mickey Parade? (moi j’ai prévenu : je fais grève de Tchoupi pendant toutes les vacances…)

Vive les décisions éclair, les recettes express, les quick nap! C’est le secret d’une journée remplie comme un beignet fourré…Miam…

 

Bisous express,

Marie.

 

 

 

 

 

 

Changez tout!

Vous avez remarqué? Impossible d’ouvrir un magazine, un livre de développement personnel ou de marketing sans tomber sur « Comment changer« , « Conduire un changement« , « Vaincre la peur du changement » etc.etc.etc. Au moins le message est répété (à défaut d’être clair?) : IL FAUT TOUT CHANGER.

Changer c’est bien, c’est up to date, et si on ne le fait pas c’est qu’on est un vieux dino croulant qui va se dessécher en attendant le retour de l’ère glaciaire….

Mouais. Bon.

Moi je me demande : c’est quoi changer? C’est changer ce que je suis? Mais si je ne vais pas, si je suis trop ou pas assez, si je dois laisser ce que je suis en arrière, avec quoi je vais devenir quelqu’un d’autre?

Changer pourquoi? Pour quoi? J’aime savoir où je vais moi, et si je dois me laisser en route, je vais me perdre, c’est sûr.

Alors j’ai eu une autre idée : changer tout court je ne sais pas faire mais changer de voie, changer de direction, mettre mes pas où je n’allais pas avant, explorer le sentier que je dépasse tous les jours en me disant « ah oui c’est vrai il est là celui-là » et pour une fois, pivoter, le prendre.

Voir du pays ailleurs, le même pays autrement et commencer, tout doucement, de respirer un autre air. Alors sans doute, je serai différente à la fin, j’aurai du « moi » en plus, du moi en plus grand ou en plus petit, en plus joli ou en plus sage.

Je ne sais pas si c’est bien de changer, je crois que c’est bien de vivre et de ne pas se répéter.

Bisous,

Marie.

C’est parti!

Bon, vous l’avez compris, la grande nouvelle, mon angoisse absolue et ma joie totale c’est que je suis désormais l’astrologue de ELLE!

J’ai acheté le numéro de vendredi dernier sans y croire mais si, mais si, c’était bien mon nom sous le numéroscope et l’horoscope…

Alors que dire sinon wow…

J’espère que mes conseils vous aident, vous soutiennent et vous amusent, c’est le but, moi ce que je sais faire c’est jongler entre les étoiles et vous pour que ça vous booste juste ce qu’il faut, ni trop lourd ni trop peu.

A tout bientôt,

Marie.

Heureuse…

Parce que ma communauté d’astrologues grandit comme un petit village, parce que toutes et … toi Grégoire!, vous êtes venu(e)s et que je me sens comme une princesse protégée par des fées (et un elfe 🙂 ).

On peut dire beaucoup de choses pour définir le bonheur, moi c’est une musique, la sensation que tout sonne juste. C’est l’impression de s’ouvrir de l’intérieur et de respirer plus librement, sans frontières, comme si on vibrait avec le monde.

Et vous?

Angoisse!

Je peux pas vous dire… Un truc énorme… Je n’en dors plus depuis des jours. Mais pour la bonne cause : je vais bientôt être lue par des milliers de gens! On va être nombreux sur mon blog 🙂 Mais chut… patience, je révèlerai tout bientôt….